Culture et lien intergénérationnel

Publié le : 14 septembre 2022Mots-clés : ,
lien intergenerationnel

La culture est souvent perçue comme réservée à une élite. Elle appartient pourtant bien à tout le monde. Elle est notre patrimoine commun ou un patrimoine à partager.

Partager des moments culturels, c’est donc se souvenir ensemble, raviver des émotions, apporter son propre éclairage et avoir un sentiment d’appartenance à un groupe.

Éveiller les enfants à la culture, c’est proposer des temps de relation privilégiée. Éveiller les enfants aux cultures, c’est favoriser les échanges interculturels et ainsi voir l’impact sur notre quotidien, sur nos pratiques et nos traditions. C’est échanger des photos, des chansons, des recettes, des dessins d’enfants. Les échanges intergénérationnels sont aussi des échanges interculturels. Les adultes, parents, grands-parents, sont reconnus comme des vecteurs de transmission culturelle. La culture, qu’elle soit familiale, sociétale, se retrouve partout : un livre qu’on a aimé, des souvenirs de vacances à Carcassonne, l’histoire de son village ou sa propre histoire. C’est s’inscrire dans le monde du langage, de la palabre, du lien social.

La culture est génératrice de lien

De nombreuses associations de personnes, souvent retraitées, sont investies dans ce lien et dans cette volonté de partager des anecdotes et raconter leurs aventures aux plus jeunes. C’est ainsi qu’est né le projet « Dis papi, dis Mamie, c’était comment la vie quand vous étiez petits ? » accompagné par l’Union départementale des Associations Familiales de Gironde. Il permet de créer du lien entre les générations et valoriser les parcours de chacun, dans un monde en constante évolution. Pour faire vivre les mémoires et transmettre le vécu.

Et si vous êtes bénévole retraité (ou si vous souhaitez motiver vos grands- parents), vous pouvez également rejoindre l’association Lire et Faire lire, dont le projet est le développement de la lecture en faveur des enfants fréquentant les structures éducatives et sanitaires de la « petite enfance ». Les bénévoles, comme Babeth qui intervient dans une de nos crèches, proposent des lectures aux enfants et leur donner le goût du livre. Et ça, ce n’est pas rien !

N’oublions pas qu’en permettant aux jeunes enfants de rencontrer la.les culture.s, nous permettons aussi aux adultes, aux professionnel.les et aux parents de la.les rencontrer. Comme nous le rappelle le Réseau Girondin Petite Enfance : « C’est préparer le présent et l’avenir, c’est construire le citoyen de demain. ».

L’enfant est un passeur de culture.

0

Laisser un commentaire

Partagez cet article

Vous allez adorer ces articles...