J’accompagne mon enfant vers l’autonomie

Published On: 16 juin 2021Tags: , ,

Enfant se lavant les mains tout seul

L’autonomie du jeune enfant, Kesako ? Pour certains, ce mot est synonyme de « faire seul ». Pour d’autres, l’autonomie signifie « socialisation » comme une quête de l’indépendance. L’enfant ressent de la satisfaction à faire par lui-même et à pouvoir décider de ce qu’il veut faire au moment souhaité. L’autonomie c’est avant tout une conquête de l’espace, de l’environnement du tout-petit grâce aux encouragements de personnes ressources et rassurantes. Encourager, être présent (mais pas trop) pour permettre à l’enfant de prendre confiance en lui. Cet apprentissage se fait à coupa d’expériences, d’essais / erreurs, de réussites, d’efforts… de vie tout simplement ! C’est sous le regard bienveillant de l’adulte que l’enfant saura OSER !

Quels sont les signes qui montrent que le processus d’autonomie est engagé chez l’enfant ?

Chacun a son rythme et la période de 18 à 36 mois est cruciale ! Au quotidien, observez-le et ses comportements pourront vous mettre la puce à l’oreille :  il essaye d’attraper la cuillère quand vous lui donnez à manger : il a peut-être envie d’essayer de porter la cuillère à la bouche lui-même. Il passe son temps à défaire son pantalon : il est donc en capacité de participer à son déshabillage au moment opportun ! L’enfant saura montrer sa motivation et qu’il est prêt à faire ses essais.

Et pour la continence, l’enjeu est grand car l’enfant voit bien l’impact que cela peut avoir sur vous ! Mais si le reste du processus d’autonomie est déjà engagé (habillage/déshabillage, enlever sa couche seul, faire sa toilette…), l’abandon de la couche devrait se faire de la même manière que le reste. Voici quelques repères pour vous aider :

  • L’enfant construit son identité, dit « je », montre ses intentions (« moi, moi, moi ») : C’est le début !
  • Il monte et descend les escaliers seul : il a acquis une maturité motrice qui lui permet de maîtriser ses sphincters.
  • Il sait dire que sa couche est sale.

Doit-on toujours le laisser faire tout seul ?

Votre enfant grandit et veut devenir autonome mais cela ne veut pas dire que vous devez absolument toujours le laisser faire « tout seul ».  Il peut arriver à mettre son pantalon tout seul un jour mais le lendemain il pourra avoir besoin de votre aide. Aussi, les matins un peu « speed » n’hésitez pas à proposer à votre enfant de l’habiller en lui expliquant la situation. Le stress, la fatigue, l’agacement ne sont pas bons conseillers, votre enfant développera ses habiletés lorsque l’ambiance sera sereine, qu’il sera en forme et que vous serez disponible.

Quelques astuces de petites responsabilités pour devenir grand à son rythme :

  • Aider à mettre la table : un verre, une assiette … Sous votre regard bienveillant !
  • Au moment du bain : le laisser enlever sa couche, lui laisser un gant ou une petite lingette-tissu pour se débarbouiller et se savonner.
  • Ranger les jeux avec vous de façon ludique (les trier par boite par exemple).
  • Se laver les mains.
  • Essuyer les « petits accidents » (un verre renversé par exemple).
  • Aider à étendre, plier, ranger le linge.
  • Nettoyer des fruits et légumes.
  • Passer le balai ou l’aspirateur.

À retenir

  • Ayez des attentes réalistes. Le tout-petit a besoin que l’on respecte son rythme et qu’on le rassure.
  • Encouragez, félicitez ses réussites et faîtes-lui confiance.
  • Accompagnez vos paroles en prenant le temps de montrer les bons gestes à votre enfant (guidez le, sans faire à sa place). Proposez-lui votre aide.
  • Acceptez les petits « dégâts » et réconfortez votre tout-petit s’il n’arrive pas à aller au bout de son action. C’est un processus long.
  • En période de forte affirmation de l’enfant, proposez-lui de faire des choix mais limités. Deux choix suffisent. Par exemple, si le pantalon est préférable à la robe pour une sortie en forêt, demandez à l’enfant « pour la sortie, tu préfères mettre le pantalon rouge ou le pantalon vert ? ».
  • Et aussi, aménagez la maison pour faciliter les gestes du quotidien : un espace bien à lui et à sa hauteur pour ranger/mettre ses chaussures et manteau, un marche-pied dans la salle de bains par exemple)

Dans son quotidien, dans ses jeux, dans sa conquête du monde, l’enfant apprend petit à petit à faire des choix, décide ce qu’il veut et peut faire et réalise qu’il en a les capacités. S’il se sent soutenu et valorisé, il développera sa confiance en lui et une bonne estime de soi.

Pour aller plus loin, vous pouvez visionner cette vidéo : Quels sont les avantages de laisser l’enfant s’habiller tout seul ?

0

Laissez un commentaire

Partagez cet article

Vous allez adorer ces articles...