L’acquisition du langage

Published On: 28 avril 2021Tags: ,

l'apprentissage du langage

Des premiers gazouillis aux premiers mots, vos bébés communiquent dès leurs premiers mois. Cet apprentissage est fait d’une multitude (d’attendrissantes) étapes. On en parle aujourd’hui avec vous, en gardant à l’esprit que ce sont que des repères et pas une science exacte. Chaque enfant a son propre rythme !

Les étapes du langage

le developpement du langage bougribouillons

0-2 mois : ce sont les premiers cris et pleurs pour exprimer ses besoins. Charge à nous de les décoder pour y répondre 😉

2-4 mois : le bébé se retourne au son de la voix connue et les premiers sons avec phonème apparaissent. Les nerfs de la gorge, de la langue et de la bouche sont prêts pour que le bébé puisse émettre des gazouillis. L’enfant produit des sons et les écoute, il s’entraine et renforce ses muscles.

4-5 mois : le bébé apprend à se servir de son larynx et de sa respiration ce qui lui permet de moduler les sons qu’il émet (chuchotement, hurlements, gazouillis, grognements…). Le bébé est capable d’émettre tous les sons et combine les voyelles et les consonnes « ma ma, ba ba.. »

Entre 5 et 8 mois : le bébé se sert des sons qu’il émet pour communiquer avec son entourage. La qualité de ce bavardage est en corrélation avec l’attention que les membres de l’entourage lui accordent. L’adulte regarde l’enfant dans les yeux pour lui parler et l’écoute en retour. On peut nommer les objets que l’on tend, décrire les actions avec des mots simples et vrais. L’interaction est primordiale.

Vers 12 mois : l’enfant prend conscience que le langage a une signification et que les mots désignent quelque chose de spécifique. Il parle enfantin et les premiers mots apparaissent avec des onomatopées

Vers 18 mois : l’enfant a une base de mots (environ 50) et il se produit une explosion, tous les jours de nouveaux mots apparaissent.

Vers 21 mois : de petites phrases apparaissent, l’enfant pose des questions

Entre 21 et 24 mois : un accroissement brutal se produit avec le développement de noms, prépositions, adjectifs, verbes

Vers 24 mois : il complète son langage avec des préfixes, suffixes, conjonctions, conjugaisons… les phrases deviennent plus complexes

Pourquoi parler à un bébé ?

Lorsque l’on parle à un enfant, dès sa naissance (et même in utero), on lui permet d’accéder à une encyclopédie de sons, de mots, de phrases… Mais surtout on lui ouvre les portes pour entre en relation, pour partager ses besoins, ses émotions, ses expériences !

Plus vous parlerez à votre enfant, plus il comprendra et aura envie de communiquer à son tour.

De quoi l’enfant a besoin pour développer son langage ?

Nos petits « tips » pour aider votre enfant à prendre la parole :

– L’encourager à s’exprimer en le regardant dans les yeux
– Articuler et s’exprimer lentement
– Utiliser au maximum le quotidien (le vécu de sa journée, ce qui lui plait…)
– Ne pas toujours anticiper ses mots (sans laisser place à la frustration !)
– Employer un vocabulaire le plus juste possible et de plus en plus précis (cet arbre est un sapin, ce dinosaure est un tyrex…)
– Utiliser les bons termes (préférer le « ventre » au « bidou » même si c’est bien plus mignon ;-))

Langage et communication à travers le livre

  • Les premières découvertes de l’enfant face au livre interviennent dès le plus jeune âge sous forme d’expériences sensorielles : livre en bois, carton, tissus, albums photos, imagiers…
  • Lire une histoire permet à l’enfant de s’inscrire dans le monde du langage
  • Le livre est un moyen pour l’enfant de découvrir le monde et de se découvrir

Nos conseils lecture

La communication gestuelle associée à la parole

La communication gestuelle associée à la parole, c’est utiliser des gestes ou « signes », inspirés de la Langue des Signes Française (LSF), pour appuyer certains mots du quotidien de l’enfant comme « dormir », « encore », « manger ». L’objectif n’est pas d’apprendre la Langue des Signes Française qui est une langue à part entière, mais plutôt d’emprunter quelques signes pour permettre à l’enfant d’exprimer des besoins essentiels.
> Objectif : aider votre enfant à s’exprimer plus facilement ses besoins.
> Bonus : moins de frustration et plus de confiance. Quelle fierté d’être compris·e !

L’impact du masque sur l’acquisition du langage ?

A ce jour, nous manquons encore de recul pour connaître l’impact sur les enfants en bas âge, d’être entourés de professionnel·les masqués.

Le média Les Pros de la Petite Enfance partage régulièrement des études à ce sujet. Pour lire leurs études, c’est par ici !

1

Laissez un commentaire

Partagez cet article

Vous allez adorer ces articles...