Passez au batchcooking

Publié le : 12 septembre 2020Mots-clés : ,

Batchcooking

Si vous tressaillez à chaque “qu’est-ce qu’on mange ce soir ?” de votre progéniture, asseyez-vous confortablement, et lisez bien ce qui va suivre. Il est possible que nous tenions ENFIN la solution pour résoudre l’équation impossible : nourrir sainement l’enfant-affamé quand à 19h, nous sommes un parent-épuisé : se mettre au batchcooking !

Le batch-quoi ?

Le batchcooking, c’est un peu la tendance du moment mais qui, il faut bien le dire vaut le coup d’être tentée ! Le concept : cuisiner en deux heures le week-end, les repas de la semaine ! Ne vous y trompez pas, il ne s’agit de préparer un énorme plat qu’on mangera indéfiniment chaque soir, non : il s’agit de préparer un menu différent pour chaque soir, en optimisant un maximum les différentes étapes de préparation. Ainsi, vous ferez cuire des lentilles corail pour faire un dhal et pour réaliser un velouté. Vous ferez revenir vos cuisses de poulet et en garderez une pour agrémenter un crumble de légumes. L’objectif est d’avancer un maximum les différentes préparations pour que le soir venu, vous n’ayez plus qu’à assembler, faire réchauffer ou lancer une cuisson rapide !

Le combo gagnant

Non content de vous faire gagner du temps et de l’énergie, le batchcooking vous permet aussi :

– De faire des économies. Pas d’achat compulsif dans les rayons, votre liste est prête à l’avance,

– D’éviter les déchets : vive les restes de la veille à transformer en lunch-box pour le bureau,

– De manger sainement et de saison : votre corps et la planète vous remercient !

– D’alléger un peu votre charge mentale !

Nos astuces batchcook !

Si vous envie envie de tenter l’expérience, voici nos petits conseils :

– Au début, suivez les menus et les étapes dans des livres dédiés, plus facile pour se faire la main, arriver à créer des menus équilibrés et réalisables en 2h, ne rien oublier sur la liste de courses et connaître les temps de conservation des différents plats.

– Faites participer vos enfants, pour que ce moment soit aussi une chouette activité de partage familial et d’éveil au goût.

– Continuez à vous autoriser des petits écarts, de temps en temps, et sans culpabiliser. Il n’y a pas de mal à manger des pâtes ou à commander ce qui nous fait envie. Le gratin de chou-fleur du jour attendra gentiment son tour au congélateur !

0

Laisser un commentaire

Partagez cet article

Vous allez adorer ces articles...