STOP VEO : comment éviter le chantage ?

Publié le : 05 mai 2022Mots-clés : ,

Le chantage, c’est quoi ?

Il prend la forme d’une récompense qui devient le moteur de l’enfant (« Si tu es sage, je t’achète un cadeau ») ou d’une perte de privilège qui peut le stresser (« Si tu ne viens pas tout de suite, tu ne pourras pas jouer après diner. »)

Mais ce genre de chantage s’il peut fonctionner sur le moment n’aide pas l’enfant à comprendre pourquoi il est important de ranger ses jouets ou de se brosser les dents.

Le chantage affectif quant à lui (« Viens prendre ton bain, sinon tu n’auras pas de bisous. ») est une grande source d’insécurité pour l’enfant. Il va peut-être faire ce qu’on lui demande, mais ce sera parce qu’il a peur de perdre notre affection.

En grandissant, un enfant qui vit souvent du chantage affectif risque aussi d’utiliser cette tactique dans ses relations avec les autres. Il pourrait également développer des problèmes d’anxiété et d’estime de soi, et avoir de la difficulté à mettre des limites dans ses relations, puisqu’il a été habitué à se soumettre aux attentes de l’autre.

Quelles alternatives au chantage ?

  • Convaincre au lieu de menacer.Au lieu de dire : « Si tu ne viens pas prendre ton bain tout de suite, tu n’auras pas d’histoire », dites plutôt : « Prends ton bain et, ensuite, on aura le temps de lire une histoire. » Ainsi, votre tout-petit ne sera pas menacé d’être privé du moment privilégié de la lecture.
  • Expliquer les avantages de ce que vous lui demandez. Par exemple, il faut se brosser les dents pour avoir de belles dents ; faire dodo pour être en forme et bien grandir, etc. Lui donner des explications est aussi une façon de lui apprendre à raisonner avant d’agir.
  • Faire preuve d’empathie.Regardez la situation du point de vue de votre enfant : « Je sais que tu aimerais continuer de jouer avec moi, mais je dois aller travailler. » S’il se sent compris, il aura plus tendance à collaborer.
  • Lui proposer des choix.Si, par exemple, vous avez de la difficulté à l’arrêter de jouer pour passer à table, demandez-lui sur quelle chaise il veut s’asseoir, avec quel verre il veut boire, etc. Cela peut suffire à satisfaire son besoin d’affirmation.

Source : naitreetgrandir.com

la tape ça ne m'apprend rien - violence éducative ordinaire
0

Laisser un commentaire

Partagez cet article

Vous allez adorer ces articles...